Combattre la déforestation et mettre en place une résistance au changement climatique

Cocoa Life s’engage à éliminer la déforestation, à maintenir les écosystèmes cacaoyers et à protéger la terre et les forêts – une promesse faite aux générations futures.

Les planteurs de cacao voient déjà les impacts du changement climatique et si nous ne faisons rien, les régions productrices de cacao ne pourront plus poursuivre leur activité dans les 30 prochaines années.

Par l’intermédiaire de Cocoa Life, nous investissons dans la formation des cultivateurs et dans l’adoption de bonnes pratiques pouvant inclure l’agroforesterie, aptes à mobiliser les communautés pour protéger les forêts, pour planter des arbres et bien plus encore. Mais nous ne pouvons pas le faire à nous seuls. Les partenariats sont la clé du changement et nous coopérons avec l’industrie et les gouvernements pour mettre en place les bonnes politiques et les bons plans.

changement climatique
Le problème
Déforestation
cycle de croissance

La déforestation perturbe les profils météorologiques locaux et entraîne des émissions de carbone qui contribuent au changement climatique global. Plus les conditions atmosphériques évoluent, comme températures élevées et sècheresses, les planteurs ne peuvent plus faire pousser de cacao. Ils sont obligés de gagner de nouvelles superficies, aggravant encore ce cercle vicieux.

La Côte d'Ivoire et le Ghana par exemple fournissent env. 60 % du cacao mondial, mais ont aussi des taux de déforestation élevés estimés respectivement à 2,7 % et 2,9 %. Des rapports démontrent que les régions productrices de cacao ne seront plus en mesure de poursuivre cette activité dans les 30 prochaines années si nous ne faisons rien. Les planteurs de cacao voient déjà les impacts du changement climatique et nous demandent conseil.

Notre stratégie & progrès
cocoa rassemblement

Cocoa Life protège l’environnement et les écosystèmes là où pousse le cacao, en proposant des formations de pratique durable pour augmenter la productivité, protéger les forêts et rendre les communautés plus résistantes au changement climatique.

Notre stratégie se concentre sur trois domaines :

Produire :

  • Former les planteurs aux bonnes pratiques agricoles pour augmenter les rendements
  • Progrès à ce jour :
    • Formation aux bonnes pratiques agricoles de plus de 88 000 cultivateurs fin 2017, comme mieux utiliser les pesticides et planter des arbres d’ombrage.
    • Distribution de 5,8 millions de plants de cacao pour augmenter la productivité
    • Plantation de plus d’un million d’arbres différents dans les plantations cacaoyères au Ghana et enregistrement afin que les planteurs saisissent la pleine valeur de ces arbres. Nous plantons aussi 700 000 arbres en Côte d’Ivoire. D’autres arbres que les cacaoyers rendent les exploitations plus productives en apportant diversification et ombrage, en aidant à absorber les émissions de carbone et en contribuant ainsi à lutter contre le changement climatique. Des pratiques associées à l’agroforesterie.

Protéger :

  • Cartographie de toutes les exploitations Cocoa Life répertoriées pour identifier les zones à risque, et avec Global Forest Watch, surveiller les pertes de bois et réparer les forêts dégradées
  • Progrès à ce jour :
    • Cartographie de 71 000 exploitations et utilisation d’images satellite comme Global Forest Watch pour nous permettre d’identifier des signes potentiels de perte de bois et de risque de déforestation dans notre chaîne logistique.

Population :

  • Apporter aux planteurs et aux communautés un soutien financier pour renforcer leur résistance et garantir que les Plans d’Action Communautaires donnent la priorité à la protection des forêts.
  • Progrès à ce jour :
    • Nous avons piloté avec succès une approche d’adoption de bonnes pratiques agricoles en Côte d’Ivoire pour les cultivateurs et les communautés. 500 cultivateurs et 5 communautés ont souscrit au Paiement pour les Services Environnementaux (PSE) pour recevoir des subventions visant à identifier les bénéfices sur l’environnement.
    • Soutien des femmes au sein des communautés cacaoyères pour mettre en place des pépinières qui fournissent des arbres fruitiers aux planteurs pour apporter de l’ombrage aux plantations et fournir une source de revenus supplémentaires. Succès d’un projet pilote en Côte d’Ivoire, reliant 6 Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) à 3 pépinières avec la production de 150 000 plants d’arbres pour l’alimentation et la construction (avec retour dans les AVEC).

" La déforestation illégale dans notre chaîne logistique cacaoyère est inacceptable. Nous œuvrons avec notre programme et des partenaires gouvernementaux à lutter contre cela : nous identifions les zones à risque en cartographiant toutes les exploitations répertoriées dans notre programme Cocoa Life et nous favorisons l’agroforesterie, la reforestation et la conservation des forêts en pilotant des subventions pour les systèmes environnementaux. Lutter contre la déforestation est un défi nécessaire et nous voulons avancer en réalisant et en partageant les leçons apprises. Notre engagement public est de nous attaquer aux racines du mal et de coopérer avec les gouvernements et autres. Il est urgent d’agir ensemble ! "

Cedric van Cutsem, directeur adjoint de Cocoa Life, opérations internationales, Mondelēz International

Où en sommes-nous aujoud'hui
communaute village femme

Nous nous engageons à jouer un rôle majeur dans le changement au niveau de la branche et nous avons posé des références au cours des années:

  • 2014: Adoption de la Déclaration sur les Forêts de New York, cherchant à mettre fin à la déforestation
  • 2015: Engagement à conduire l'action du secteur privé lors des délibérations sur le climat de la COP21 à Paris, faisant partie du programme national de Côte d’Ivoire pour lutter contre la déforestation
  • 2017:
    • Création de l’initiative Cacao & Forêts avec la Fondation mondiale du cacao, l’Unité de durabilité internationale du Prince de Galles et 11 autres sociétés cacaoyères et chocolatières pour lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts
    • Annonce de l’accord-cadre de l’initiative Cacao & Forêts pour l’action à la Conférence sur le changement climatique (COP23) avec les gouvernements de Côte d’Ivoire et du Ghana
    • Signature d'un protocole d'accord avec le ministre de l’Environnement de Côte d’Ivoire pour soutenir l’ambition nationale de parvenir à la déforestation zéro dans le cacao
    • Lancement du premier projet REDD+ dans la région de Nawa en Côte d’Ivoire, cartographie des plantations de cacao dans 85 % de la zone pour identifier et surveiller les zones à risque et pour créer des plans d’utilisation des sols
    • Publication d’un papier de discussion avec le Programme de développement des Nations unies (PDNU), qui examine comment les secteurs public et privé peuvent coopérer pour réduire la déforestation en Côte d’Ivoire
  • 2018:
    • Signature d'un protocole d'accord avec le PDNU, Commission forestière du Ghana et Direction cacaoyère du Ghana pour réduire les émissions dues à la déforestation et la dégradation forestière dans la chaîne logistique du cacao au Ghana
    • Engagement à publier un plan d’action via l’initiative Cacao & Forêts avec l’industrie et des partenaires gouvernementaux au Ghana
    • Lancement de l’expansion de Cocoa Life au Brésil qui inclut l’établissement de modèles agroforestiers efficaces pour aider les cultivateurs à planter des cacaoyers entrant dans des plans de culture généraux pour réparer les sols dégradés dans la forêt tropicale amazonienne.
  • Poursuite: continuer le partenariat avec la Direction cacaoyère du Ghana et le PDNU pour distribuer des arbres d’ombrage et fournir une gestion des ressources naturelles et des outils de planification aux planteurs et aux communautés.

"Nous croyons que les partenariats publics-privés sont essentiels pour transformer le secteur du cacao et lutter contre la déforestation en raison de leur capacité à combiner les ressources et l’expertise des gouvernements, des sponsors, de l’industrie, des fournisseurs et - surtout – des planteurs dans un effort commun. Je me félicite que le secteur du cacao ait accepté de coopérer à l’initiative Cacao & Forêts."

Hubert Weber, vice-président exécutif et président, Mondelēz Europe

Entreprise jeunesse

Cocoa Life forme la jeunesse à des entreprises relatives au cacao, leur donnant la chance de travailler aux côtés des planteurs. Cela leur permet d'apprendre les bonnes pratiques commerciales, agricoles et environnementales. En Indonésie, un groupe de jeunes gens a initié un nouveau projet pour appliquer ces compétences. Il consiste à transformer les déchets organiques en fertilisants naturels et à les revendre aux planteurs. Si les jeunes sont impliqués, ils peuvent devenir de vrais facteurs de changement.

Nos autres thèmes transversaux

Nous utilisons des cookies pour faciliter votre navigation sur ce site web. Vous pouvez lire à propos de Comment nous utilisons les cookies et voir Gérer les cookies pour modifier vos réglages quand vous le souhaitez sur notre page de cookies.