Cocoa Life au Brésil

Le Brésil est le septième producteur mondial de cacao. Cocoa Life développe des partenariats, construit sur des initiatives existantes depuis 2013 et travaille avec 875 cultivateurs dans les états de Bahia et Pará.

Plus sur

Brazil
Brazil
Pará
875
cultivateurs qui participent à Cocoa Life
Bahia


Le cacao tient une part importante dans l'économie agricole du Brésil. Au début des années 1980, le Brésil produisait approximativement 430 000 tonnes de fèves de cacao. Aujourd'hui, le volume est tombé à moins de 200 000 tonnes par an. Cette chute de la production s'est amorcée dès la fin des années 80, avec l'effondrement des prix et la propagation d'une maladie fongique appelée Balai de sorcière, mettant tout le secteur en crise. C'est pourquoi le Brésil est passé de second producteur mondial du cacao au début des années 80 au rang de septième aujourd'hui.

Cocoa Life est au Brésil depuis les premiers jours du programme en 2013, en se concentrant principalement sur l'assistance technique et la réhabilitation des exploitations. En 2018, Mondelēz s'est associé avec The Nature Conservancy pour aider les planteurs à utiliser des techniques agroforestières pour faire pousser le cacao sur des pâturages dégradés de la région amazonienne. Cela a été une source de revenus alternatifs pour les planteurs de cacao tout en aidant à restaurer la productivité de l'un des écosystèmes tropicaux les plus sensibles.

"En dépit du nombre de défis dans son secteur cacaoyer, le Brésil est dans la position unique d'abriter une chaîne entière de valeur du cacao et du chocolat. Cela génère un BIP de 22 milliards de BRL. En tant que pays, le Brésil a aussi démontré une grande capacité de modernisation et la productivité de différentes céréales a considérablement augmenté ces dernières années. Le paysage forestier du cacao peut jouer un rôle crucial dans la restauration de divers écosystèmes, la restauration des forêts, le soutien de la production agricole durable, la diversification des revenus des planteurs de cacao et l'amélioration de l'existence des communautés. "

Jens Hammer, directeur national Cocoa Life pour le Brésil

Jens Hammer
Une histoire d’agriculture au Brésil
« Les séchoirs solaires éliminent le système traditionnel du feu de bois pour sécher le cacao, ce qui permet de préserver la forêt. »

Par Ana Paula Souza, chef de la coopérative de Gandu

Dans la région de Bahia au Brésil où les producteurs sont confrontés à des multitudes de défis liés à la gestion des cultures, Cocoa Life apporte son aide avec des techniques de pointe pour améliorer les rendements et la qualité du cacao produit ainsi que l’impact environnemental. Ana Paula Souza, chef de la coopérative de Gandu décrit nos efforts :

Un des défis majeurs pour les planteurs dans la région Gandu de Bahia dans l’est du Brésil est la connaissance limitée des bonnes pratiques modernes. Nous travaillons avec le programme Cocoa Life dans cette région tropicale riche pour former les planteurs aux pratiques telles que l’ombrage et la fertilisation des sols. Nous encourageons aussi les planteurs à s’aider mutuellement en facilitant les échanges entre les 75 producteurs de cacao du programme. Cocoa Life fournit aussi des séchoirs solaires pour améliorer la qualité des fèves. Les séchoirs éliminent le système traditionnel du feu de bois pour sécher le cacao et préservent donc la forêt en supprimant l’odeur de fumée dans les fèves. Les techniciens Cocoa Life aident beaucoup de planteurs à mettre des séchoirs solaires en service dans leurs exploitations. Et surtout, Cocoa Life unit les planteurs et les ouvriers pour se motiver, s’inspirer et se soutenir mutuellement.