Une histoire d’agriculture
« Grâce à Cocoa life, nous pouvons étendre nos connaissances sur les nouvelles techniques de culture et apprendre à maîtriser les bonnes pratiques agricoles. »

Par Amadou Ouattara, planteur de cacao

Amadou Ouattara, un planteur de cacao de 52 ans et père de 11 enfants de 3 à 22 ans est membre d’ECAM, une grande coopérative de plus de 900 planteurs qui participent au programme Cocoa Life en Côte d'Ivoire. Ouattara raconte ce qu’est être un planteur en Côte d'Ivoire et l’impact du programme sur son village et sa famille :

Nous sommes planteurs de cacao depuis de nombreuses générations : mon père et mon grand-père cultivaient le cacao et je le cultive depuis l’âge de 17 ans. Je commence le travail dès 8 heures et je fais une pause à midi, surtout quand il fait chaud. L’après-midi, je travaille de 15 h à 18 h. Le travail consiste surtout à récolter les fruits, à les casser pour en extraire les fèves, élaguer les arbres, entretenir les sols et améliorer la fertilité de la terre.

Les planteurs en Côte d'Ivoire font face à des problèmes multiples, dont la dégradation des sols et les maladies. Les cacaotiers sont vieux et la fertilité s’épuise au bout d’une culture de plus de 40 ans. La productivité chute et nous n’avons pas suffisamment accès au compost et aux fertilisants. Nous n’avons pas suffisamment de matériel de plantation [semences et plants]. Grâce aux formations Cocoa Life, nous apprenons que les techniques d’élagage augmentent la quantité et la qualité du cacao récolté. Avant les formations Cocoa Life, il y avait des maladies que je ne savais pas comment traiter. Maintenant, je connais des méthodes pour protéger mes arbres des maladies, ce qui a augmenté ma récolte. Avant de me joindre au programme Cocoa Life, je produisais 350 kilogrammes de cacao par hectare. Aujourd’hui, au bout de deux ans et demie, mon rendement a presque doublé, jusqu’à 600 kilos par hectare.

Longtemps, beaucoup de planteurs ivoiriens vendaient leur production à des acheteurs individuels à des prix défavorables pour les planteurs. Grâce à Cocoa Life et CARE International, beaucoup de planteurs ont rejoint l’organisation et vendent le cacao à de meilleures conditions, avec des primes et des volumes décidés d’un commun accord.

Tous mes enfants, huit garçons et trois filles vont à l’école. J‘aimerais que mes enfants suivent mes traces et deviennent des planteurs de cacao. À l’aide du programme Cocoa Life, nous avons augmenté le rendement et nous travaillons ensemble pour bâtir une communauté prospère.

Planting the Future in Côte D'Ivoire
La prochaine génération de planteurs de cacao
De notre partenaire Solidaridad

« Nous créons des programmes faisant partie de Cocoa Life pour aider les planteurs ivoiriens à investir dans leurs exploitations et mener leurs petites activités. Le programme démarre avec des jeunes adultes qui perpétuent la culture du cacao dans leurs propres communautés comme une alternative à l’exode dans les grandes villes à la recherche d’un emploi. Nous augmentons l’accès de la jeunesse à l’apprentissage d’aptitudes telles que le développement de la gestion, les connaissances financières et les principes commerciaux, les rendant capables de construire des communautés cultivatrices durables. »

Ahmadou Cis, représentant national de Solidaridad, Côte d'Ivoire

Nous utilisons des cookies pour faciliter votre navigation sur ce site web. Vous pouvez lire à propos de Comment nous utilisons les cookies et voir Gérer les cookies pour modifier vos réglages quand vous le souhaitez sur notre page de cookies.