Une histoire de conditions de vie au Ghana
« L’histoire de Cecilia Manu est un excellent exemple de la manière dont le programme AVEC change la vie des exploitations familiales de cacao »

Par Theophilus Nkansah, chef de projet, CARE International

La sécurité financière est une aspiration inaccessible pour beaucoup de planteurs dont les revenus saisonniers variables et les bas salaires ne sont pas intéressants pour les banques. Cocoa Life s’est uni avec CARE International et d’autres ONG pour mettre en place les Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) dans les communautés qui cultivent le cacao. Theophilus Nkansah de CARE International décrit le programme :

Les districts d’Asunafo Nord et d’Amansie Ouest au Ghana abritent plus de 6 000 planteurs de cacao enregistrés dans des coopératives. Ces planteurs font face à des défis complexes qui affectent leur productivité et leur subsistance. Des catastrophes telles que les feux de brousse et les mauvaises récoltes font partie de leur quotidien. Leur vulnérabilité est aggravée par les revenus instables de l’exploitation et le manque d’accès aux services bancaires.

Les banques et les sociétés de microfinancement hésitent à prêter aux groupes ruraux parce qu’ils n’offrent pas les garanties nécessaires et ne peuvent épargner que de petites sommes. De plus, le manque de connaissances financières signifie qu’il n’existe pas de culture de l’épargne dans les communités cacaoyères.

C’est pourquoi CARE International, Cocoa Life et d’autres ONG se sont unis pour former les Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) dans les communautés qui cultivent le cacao. Les membres d’une AVEC apportent de petites contributions régulières en argent dans un fond commun dont chacun peut tirer un prêt à bas taux d’intérêt – jusqu’à trois fois le montant de leur apport - au bout de trois mois de contributions.

À la fin d’un cycle d’une année, le total du fond est partagé entre les membres et un nouveau cycle de contribution commence. Les membres collectent aussi un fond d’assurance pour les urgences.

Le programme AVEC pilote a commencé en 2012. En août 2015, 217 AVEC ont été mises en œuvre dans 60 communautés au Ghana et 132 dans 11 communautés en Côte d'Ivoire, comptant plus de 7 600 membres.

Les membres des AVEC utilisent les fonds pour un vaste éventail d’investissements, comprenant l’achat de fertilisants qui leur permet d’augmenter le rendement, un capital de départ pour de nouvelles activités, l’expansion d’affaires existantes, le démarrage d’exploitations, la réhabilitation d’anciennes exploitations et l’emploi d’ouvriers.

image1

© Photography by Care International

image2

© Photography by Care International

L’histoire de Cecilia Manu, une mère de quatre enfants qui vit dans la communauté de Bonsaso est un bon exemple de la manière dont le programme AVEC change la vie des familles dans ces communautés. Cecilia a travaillé dans la culture du cacao pendant des décennies. À cause des difficultés financières et des revenus insuffisants fréquents chez la plupart des planteurs, Cecilia et son mari ont lutté pour acheter des livres et payer les frais de scolarité pour leurs enfants. Leur détresse était encore plus grande pendant la saison creuse, la famille luttant pour avoir trois repas par jour.

Depuis que Cecilia est devenue membre de « Onuado Kuo », un groupe AVEC, la courbe s’est inversée et elle rayonne de joie. Cecilia contribue chaque semaine au fond de son groupe par de petites épargnes faites sur les bénéfices de l’exploitation. En retour, elle reçoit des fonds du bénéfice commun plus les intérêts.

Les femmes comme Cecilia constituent plus de 70 pour cent des participants des AVEC. Une femme a utilisé des micro prêts de son AVEC pour ouvrir un magasin qui a aidé la famille tandis que l’exploitation traversait une période difficile. D’autres comme Mary Adjei, dont la famille vivait au jour le jour jusqu’à sa participation dans une AVEC à Otwebediadua, a pu ainsi maintenir l’exploitation, payer les ouvriers et envoyer enfants et petits-enfants à l’école.

« Le groupe AVEC a changé ma vie. Lorsque j’y ai adhéré, je n’aurais jamais imaginé de tels bénéfices en fin de contribution. Maintenant, je peux emprunter de l’argent de notre fond commun pour aider mon mari et payer la scolarité des enfants. J’ai pu créer ma propre boutique, engager des ouvriers et acheter des produits pour l’exploitation qui prospère. L’AVEC est une bénédiction. »

Cecilia Manu

AVEC
De notre partenaire Care International

« L’accès au financement est la clé pour assurer de bons moyens d’existence et émanciper les communautés qui cultivent le cacao. Le programme Cocoa Life constate que non seulement le modèle des AVEC de Care International renforce avec succès les communautés mais permet aussi le développement d’une culture de l’épargne, augmente les niveaux de capacité financière et améliore les aptitudes de gestion. De plus, le programme est un moteur d’autonomie économique des femmes. Il améliore la qualité de vie des familles. »

Christine Svarer, chef de l’engagement pour le secteur privé, CARE International UK

Nous utilisons des cookies pour faciliter votre navigation sur ce site web. Vous pouvez lire à propos de Comment nous utilisons les cookies et voir Gérer les cookies pour modifier vos réglages quand vous le souhaitez sur notre page de cookies.